ALAMPSME

A cause de la COVID, notre traditionnel rassemblement auprès du monument aux morts prévu le 07 novembre n’a pas pu se faire en 2020. Cependant, notre combat, avec la Libre Pensée et d’autres associations qui sont de plus en plus nombreuses à nous rejoindre, pour la réhabilitation collective des fusillés pour l’exemple de la guerre de 1914-1918 se poursuit et rencontre maintenant un écho national puisqu’un projet de loi va être présenté par plusieurs Députés et Sénateurs.

Après l’inauguration d’un monument en hommage aux 639 Fusillés pour l’exemple de la Première guerre mondiale à Chauny dans l’Aisne, le 6 avril 2019, un deuxième pas, très important  a été réalisé.

Les Conseils exécutifs de Corse et de l’Assemblée de Corse ont réhabilité les Fusillés pour l’exemple de Corse et demandent que tous le soient en France :

« Considérant que les Fusillés pour l’exemple de 14-18, les Corses comme ceux de l’Hexagone, de l’Outre-Mer et de l’empire colonial français, ont été condamnés et exécutés dans le cadre de procédures entachées d’arbitraire, relevant d’une justice d’exception et expéditive,

Saluent la mémoire de tous les soldats fusillés pour l’exemple, Corses comme de toutes origines et nationalités, et celle des soldats condamnés au bagne ou à la prison dans des conditions constitutives d’injustice et d’arbitraire, ainsi que des victimes disparues dans le cadre d’exécutions extra-judiciaires, individuelles et collectives.

Déclarent donc solennellement la réhabilitation collective des fusillés insulaires pour l’exemple ;

Espèrent que cette initiative propre à la Corse sera un levier susceptible, au soutien des autres démarches engagées, d’ouvrir une nouvelle étape dans la mobilisation sur le sujet, au-delà de l’île et dans les institutions de la République, pour parvenir à ce que le processus permettant de conduire à la réhabilitation collective de tous les fusillés pour l’exemple de la guerre 1914-1918 soit enfin inscrite dans la loi. »

Ce que l’Assemblée de Corse a fait, l’Assemblée nationale doit le faire. Tel est le sens d’une proposition de loi faite par la Libre Pensée et soumise à différents Groupes parlementaires.

Article unique proposé !

Les « Fusillés pour l’exemple » de la Première Guerre mondiale font l’objet d’une réhabilitation générale et collective et, en conséquence, la Nation exprime officiellement sa demande de pardon à leurs familles et à la population du pays tout entier. Leurs noms sont portés sur les monuments aux morts de la guerre 1914-1918 et la mention « Mort pour la France » leur est accordée.

L’actualité sanitaire n’a pas permis que ceci fasse l’objet d’une information médiatique, l’ALAMPSME reste cependant mobilisée.