ALAMPSME

Discours ALAMPSE , 11 novembre 2016.



Le 11 novembre 1918, prenait fin la première guerre mondiale. Une page de l’Histoire se tournait sur 9 millions de morts, laissant derrière elle les gueules cassées et les vies brisées. Nous nous souvenons aujourd’hui des dizaines de millions de soldats qui se sont relayés dans une guerre insensée pendant quatre ans. Nous nous souvenons parmi eux aussi de ceux qui, un jour, ont décidé de ne plus obéir. Tous sont les victimes de l’absurdité et de l’horreur de la guerre.


La mobilisation contre la guerre est encore et plus que jamais d’actualité. Comment peut-on concevoir que des interventions étrangères menées au mépris du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes puissent résoudre les problèmes d’un peuple, à sa place ?


Sous l’apparence de la paix, les foyers de conflits n’ont jamais été aussi nombreux, car la guerre pour les ressources énergétiques décisives de la planète en est à l’origine. Les rivalités ethniques et religieuses cyniquement entretenues par les puissants de ce monde y ajoutent leur cortège d’abominations


Les organisations appelantes, qui voient dans la guerre de 14-18 la matrice d’où les guerres modernes sont sorties, sont mobilisées pour la réhabilitation des fusillés pour l’exemple, soldats condamnés à la peine capitale et exécutés suite à des parodies de jugements.


Il est assez incroyable que cette mesure de réparation, près de 100 ans après les faits, n’ait pas encore été prise. De nombreux conseils généraux et municipalités ont pris position en ce sens. Il faut que le parlement fasse de même et adopte une loi de réhabilitation.


Enfin, je ne résiste pas au plaisir de vous annoncer, pour ceux qui n’auraient pas remarqué la plaque apposée à l’angle de cette place, que celle-ci porte désormais le nom de Pierre Monot, ce maire emblématique à qui nous devons ce monument aux morts et à qui nous avons, comme chaque 11 novembre, rendu hommage avant notre rassemblement.


Merci et félicitations au Conseil Municipal de Saint Martin d’Estréaux pour cette excellente initiative.